J’ai rencontré Dominique et Patricia en mai 2018 pour leur présenter ma façon de travailler en cérémonie laïque.

Patricia avait déjà assisté à une de mes cérémonies en 2012;
et bien qu’elle ait apprécié le concept, elle ne s’était pas du tout reconnue dans l’ambiance générale,
ce qui est tout à fait normal puisque chaque cérémonie est unique et personnelle.

Après avoir rassurée mes mariées sur le fait que leur cérémonie laïque ne serait pas comme les autres,
nous avons commencé à préparer celle-ci au cours de différents rendez-vous.

Patricia est une de ces personnes extrêmement pudiques
et ce n’est jamais facile pour les personnes réservées d’accepter d’être le centre de l’attention le jour J.

Le mariage étant sur le thème du Cinéma,
c’est en Maîtresse de cérémonie comme celles des Oscars que j’ai ouvert leur moment d’engagement.

Paul Eluard disait, il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous.
Cette phrase a son sens pour chaque couple que j’accompagne.
Chacun d’entre eux se rencontre un jour, “par hasard” et c’est là que tout commence.

Parfois, les histoires d’amour sont en premier des histoires d’amitié.
On se connait, on se côtoie, mais rien ne nous fait comprendre qu’un jour tout va changer.
Jusqu’au jour où tout change justement.
Un regard nouveau sur une personne proche de nous,
une faille spatio-temporelle,
une flèche plus acérée de Cupidon ?
Qui peut dire ce qu’il se passe ?
Toujours est-il qu’à partir de ce moment, plus rien n’est pareil et tout est à créer.

Patricia et Dominique se sont dit “Oui” après 17 ans de vie commune entourées
de leur chat, de leur passion pour le jardin et les décos de Noël.
Une cérémonie d’engagement toute en finesse, pleine d’amour, d’émotions et de partage.

Elles ont choisies le rituel du vin et du chocolat, deux de leurs pêchés mignons,
pour le partager avec tous leurs invités sur une chanson de Louis Chédid,
“On ne dit jamais assez”,
après avoir noué leur engagement avec le rituel du handfasting.

Une cérémonie au très joli Mas de Fauchon,
avec Alexandre Lorig à la photo.

Krystel.